Uncategorized

Blépharoplastie Paris 8ème

Les poches, les paupières relâchées, les cernes sous les yeux et ces “pattes d’oie” tant détestées peuvent changer le regard, éteindre les yeux même les plus vifs et devenir trop visibles.

Il est certainement important d’apprendre à accueillir et peut-être même à aimer ses propres changements, en transformant nos caractères personnels et les signes du temps en un trait caractéristique de notre personnalité. De grandes actrices comme Anna Magnani, Charlotte Rampling ou Lauren Bacall se sont vantées de leurs imperfections pour se donner un charme que le public a admiré, mais cela n’exclut pas la possibilité pour une femme belle et séduisante de donner de la lumière à leur regard. La beauté des yeux est bien servie par la gaieté, tandis que la fatigue, l’anxiété et la tension créent des traits contractés avec les premières rides : le regard gagnant s’efface devant la souffrance et les difficultés qui marquent inévitablement la vie d’une femme.

Les yeux sont le début de tout

Dans le monde de l’art, l’œil est le centre, le noyau, le thème fondamental qui alimente toute inspiration. L’œil est dans l’art ce que le centre de la Terre est pour la planète : une matière magmatique et irisée qui détermine la structure de l’ensemble. C’est pourquoi il est important de l’habiller de façon à ce qu’il soit merveilleux et qu’il conserve son sens. Dans chaque tableau, il y a une composition dont l’unité enveloppe l’œil et donc le regard et son importance, ce qui permet à l’observateur d’évoquer la force d’une émotion que l’artiste veut transmettre et de faire l’amour, la plus significative. C’est précisément le regard qui façonne le tableau, car l’œil n’est pas l’organe d’un seul sens, mais aussi et surtout celui du sentiment. Leonardo l’appelait “fenêtre de l’âme” dans son “Traité de peinture”, tandis que Salvador Dali faisait de l’œil une véritable obsession, l’utilisant pour des scénographies, des sculptures, des films et des prises de vue photographiques ironiques et déroutantes.

Les yeux ne sont pas seulement le miroir de l’âme, mais peuvent aussi “fouiller” dans les yeux des autres. Un regard pénétrant peut être insupportable. Les yeux et leurs expressions peuvent devenir un moyen fondamental d’approbation et de confirmation.

La chirurgie plastique peut nous aider à redonner à notre regard cette expression et cette fraîcheur naturelle qui transmet nos émotions et notre charisme sans le poids de l’imperfection apportée par le temps.

La blépharoplastie supérieure est une chirurgie esthétique qui permet d’effacer les signes de l’âge. Elle est réalisée lorsque la peau de la partie supérieure de l’œil est en excès et recouvre la rime de la paupière, surtout sur le bord latéral, rendant le regard triste. L’opération peut être pratiquée sous anesthésie locale (avec ou sans sédation).

Lors de l’intervention de blépharoplastie supérieure, l’excès de peau à enlever est évalué et dessiné. L’excès de peau et les poches de graisse sous-jacentes seront ensuite retirés par une incision cachée dans le pli naturel de la paupière prolongée dans la région du chant externe. La peau est ensuite suturée avec un fil de suture très fin.

Source : https://www.riccardomarsili.fr/chirurgie-esthetique/chirurgie-visage/chirurgie-esthetique-des-yeux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code