Uncategorized

Qu’est-ce que la blépharoplastie ?

La blépharoplastie est maintenant disponible, mais qu’est-ce que cela implique exactement ?

Le chirurgien plasticien consultant, explique ce qu’implique la chirurgie esthétique des paupières (blépharoplastie) et ce que vous pouvez attendre de l’intervention.
Chirurgie de blépharoplastie
La peau perd de son élasticité et nos muscles se relâchent avec l’âge. Pour les paupières, cela se traduit par une accumulation de peau lâche qui s’accumule sous forme de plis dans les paupières supérieures et forme des plis de plus en plus profonds dans les paupières inférieures. En même temps, il y a un relâchement du muscle sous la peau, ce qui permet à la graisse, qui recouvre les yeux dans leurs orbites, de dépasser vers l’avant pour donner l’apparence d’un sac. Dans certaines familles, il existe une tendance héréditaire à la formation de poches au début de l’âge adulte, avant que la peau ne se modifie. Le problème semble souvent s’aggraver le matin, notamment en cas de stress prolongé et de manque de sommeil. Le liquide qui est normalement distribué sur tout le corps debout pendant la journée, a tendance la nuit à se déposer dans les zones où la peau est lâche, comme les paupières. L’affaissement des paupières est également un effet du processus de vieillissement et aggrave l’accumulation de la peau dans les paupières supérieures. Parfois, la peau s’accumule tellement dans les paupières supérieures qu’elle pend au-dessus des cils pour obstruer la vision.
Les poches sont causées par une accumulation de graisse et, avec l’âge, la peau s’étire et les muscles autour de l’œil s’affaiblissent.

Que peut-on faire ?

Une réduction des paupières (blépharoplastie) permet d’enlever l’excédent de peau et de graisse en saillie pour produire un aspect plus alerte et réduire le gonflement du matin. Parfois, il suffit de réduire la peau, parfois la peau et la graisse et parfois seulement la graisse. Si seule la graisse est retirée des paupières inférieures, celle-ci peut être enlevée de l’intérieur de la paupière inférieure en évitant une excision externe (blépharoplastie transconjonctivale).

Quelles sont les conséquences ?

Les personnes qui ont le problème familial des poches sous les yeux peuvent très bien subir une intervention chirurgicale dans la vingtaine. Les effets du vieillissement de la peau sont visibles plus tôt au niveau des paupières qu’ailleurs. Une réduction de la peau peut être effectuée dès l’âge de 35 ans. Les patients souffrant d’une maladie de la thyroïde développent souvent des signes oculaires qui peuvent être améliorés par la chirurgie. Lorsque la sécrétion de thyroxine est réduite (hypo-thyroïdie), il y a une augmentation de la graisse et lorsque la thyroxine augmente (hyper-thyroïdie), il y a souvent une telle augmentation de la graisse que les yeux dépassent. Une réduction prolongée des paupières (procédure d’Olivari) peut traiter ce problème de manière satisfaisante.

Quelles sont les limites ?

Il est important que vous compreniez que seules les rides qui sont dans la peau seront éliminées. Nous ne traitons que les paupières situées dans la marge osseuse de l’orbite (orbites). Les plis de la peau qui s’étendent jusqu’à la joue (festons) ne seront normalement pas améliorés. Les rides dans la région de la patte d’oie resteront et bien que la peau soit beaucoup plus tendue, il est toujours nécessaire de pouvoir ouvrir et fermer les yeux librement. La peau a moins d’élasticité avec l’âge et pour une bonne fermeture de l’œil, la paupière supérieure devra avoir un surplus de peau lorsqu’elle est ouverte. La descente du sourcil peut être facilitée par un lifting frontal endoscopique. Parfois, les rides résiduelles ou récurrentes se prêtent à un traitement par peeling chimique, micro-aiguilletage au dermaroller ou resurfaçage au laser. L’opération n’a aucun effet sur la couleur sombre de la paupière inférieure.

L’opération

La chirurgie des paupières supérieures peut être pratiquée sous anesthésie locale ou sous anesthésie générale. La blépharoplastie inférieure est généralement pratiquée sous anesthésie générale, en particulier si des interventions telles que la canthopexie ou le redrapage de la graisse des paupières inférieures sont effectuées. Dans une procédure typique, le chirurgien fait des incisions en suivant les lignes naturelles de vos paupières ; dans les plis des paupières supérieures et juste en dessous des cils des paupières inférieures (voir illustration). Ces incisions se prolongent un peu dans la patte d’oie ou dans les rides d’expression au coin des yeux. Grâce à cette incision, la graisse excédentaire est enlevée et l’excès de peau et le muscle affaissé sont retirés lors de la blépharoplastie supérieure. Lors de la blépharoplastie des paupières inférieures, bien que la graisse soit parfois retirée, elle est généralement drapé ou remis en place pour redonner un contour plus jeune. La plupart des patients souffrant d’une certaine laxité des paupières inférieures devront subir une canthopexie (resserrement du tendon canthal latéral de la paupière inférieure) pour empêcher l’éversion ou une traction vers le bas sur la paupière inférieure conduisant à un spectacle scléral (meilleure visibilité du blanc de l’œil). Le compromis est que la paupière inférieure peut sembler serrée et que cela peut durer 2 à 3 semaines après l’opération. Parfois, une tarsorraphie latérale (rendant l’ouverture de l’œil plus petite en plaçant une suture latérale à l’obscurité de l’œil) peut être nécessaire pour protéger l’œil et diminuer le gonflement sous la conjonctive (chimiose) pendant les 3-4 premiers jours après l’opération. Si vous avez une poche de graisse sous les paupières inférieures sans surplus de peau, la graisse peut être enlevée par l’intérieur de la paupière inférieure. Voir https://www.editoweb.eu/Blepharoplastie-Paris-Questions-et-reponses_a33134.html pour en savoir encore plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code