• medecine

    La renaissance et Albertini Salomon

    A la fin du XVI e siècle la médecine a intégré la vie intellectuelle et sociale en Europe. La profession médicale, désormais réservée aux laïcs, voit en effet sa position s’affirmer avec prééminence. Des dispositions légales en définissent les statuts, les droits et les obligations, subordonné à la délivrance préalable d’un diplôme d’Etat ou d’Université. Si les conditions d’exercice laissent – et laisseront encore pendant longtemps – beaucoup à désirer, l’enseignement prend une ampleur jusque là inconnue. Le recrutement des maîtres les plus prestigieux se fait avec la participation des étudiants; ceux-ci interviennent même dans l’administration de leurs facultés respectives, sans distinction de nationalité, de classe ni de confession. Les…