Uncategorized

Expert augmentation mammaire

L’augmentation mammaire est l’une des chirurgies les plus populaires chez les femmes, mais comme dans toute autre opération esthétique, les raisons doivent être claires. De plus, il est conseillé d’être informé de tout ce qui concerne l’opération, y compris les résultats qui peuvent être attendus.

Une équipe qualifiée à Lausanne dans une clinique réputée en Suisse

La première chose à faire est de choisir une équipe expérimentée. Lors de la première consultation, le chirurgien évalue la taille et la forme des seins, contrôle la peau, l’état général de l’organisme et effectue une consultation psychologique pour assurer la santé générale.

L’augmentation mammaire à Lausanne s’appuie sur des examens préopératoires de routine et, dans certains cas, sur des études mammographiques. Nous devons être très prudents avec les opérations clandestines et ambulatoires, si ces examens ne sont pas effectués, il peut y avoir de graves conséquences pour la santé.

Lorsque la date de la chirurgie approche, l’équipe médicale indiquera les instructions qui permettront au patient d’être préparé sur la prise adéquate de solides, liquides, l’interdiction de fumer et de prendre ou de supprimer certains médicaments.

L’intervention nécessite une anesthésie générale, puis une incision, un traitement soigneux des tissus accompagné de l’ablation des muscles et de la pose définitive de l’implant.

C’est simple, mais comme dans toute intervention chirurgicale, il y a toujours des risques. Un suivi en temps opportun est la clé du succès.

Les implants mammaires sont durables, c’est pourquoi ils doivent être pris en charge avec responsabilité et doivent être pratiqués sur des femmes ayant atteint l’âge de la majorité (dix-huit ans) au moins, lorsque les seins de la jeune femme sont déjà complètement développés.

Recommandations postopératoires pour l’augmentation mammaire

Un certain inconfort et une douleur légère sont normaux pendant les cinq premiers jours, le médecin prescrira des médicaments, et les points de suture sont habituellement enlevés entre 7 et 14 jours après la chirurgie.

Si tout va bien, la patiente pourra retourner au travail dans les jours qui suivent, selon l’activité physique qu’elle pratique. Néanmoins, un soutien-gorge devrait être porté toute la journée pendant le premier mois et une bande de poitrine supérieure.

Il faut éviter de soulever des charges lourdes, car cela influence directement le processus de cicatrisation, qui ne se termine que lorsque le derme est en pleine récupération. Le frottement fort des seins avec n’importe quelle surface devrait également être évité.
Ceux qui sont intéressés par cette opération doivent garder à l’esprit qu’après 10 ans de la première prothèse doit être effectuée une autre chirurgie pour les remplacer, tout cela pour des raisons de santé.

Régulièrement, ils doivent être enlevés en raison de conflits d’encapsulation ou de ruptures naturelles qui se produisent dans les périodes d’expiration. En effet, les prothèses ne sont pas éternelles et nécessitent une attention immédiate. Les patients porteurs de prothèses doivent avoir des échographies mammaires au moins une fois par an et des mammographies en fonction de l’âge du patient, ce qui permettra de connaître l’état de la prothèse.

Avant de faire le premier pas, il est important de choisir un bon professionnel à qui tous les doutes seront discutés, qui devrait présenter les meilleurs conseils et recommandations concernant la taille et le type de prothèse, entre autres considérations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code